Round large img 1323
Wilhem

Wilhem en Equateur

Wilhem est parti en 2016-17 en lycée international en Equateur
YFU France:

As-tu hésité entre plusieurs pays ou bien ton choix était déjà porté sur l’Equateur?

Wilhem:

J'ai beaucoup hésité entre l’Équateur et la Chine. Ces deux pays m'attiraient énormément. Ce qui a fait tourner la balance fut mon rêve d'enfant: partir au Galápagos.

L'Equateur, un pays rempli de couleurs
YFU France:

Que conseillerais-tu à un jeune partant en Equateur?

Wilhem:

De se préparer à manger du riz tous les jours. Plus sérieusement, je lui conseillerai de ne pas idéaliser son année car sinon tu peux vite être déçu et ne pas profiter comme il se doit de ton expérience. Et puis partager notre culture, les équatoriens sont fans des français!!

YFU France:

Comment ta famille a-t-elle réagi face à ton départ ? Etais-tu toi-même angoissé ou bien impatient de partir ?

Wilhem:

J'étais très impatient de partir. J’attendais depuis des mois ce fameux départ. Même si 2-3 jours avant de partir j'ai commencé à stresser car je ne savais pas trop ce qui allait m'arriver.

YFU France:

Quelles ont été tes premières impressions en arrivant là-bas ?

Wilhem:

J'ai été agréablement surpris du climat: il ne faisait pas trop chaud ni trop froid. Le paysage était à couper le souffle, je pouvais voir de ma chambre un volcan malgré la pauvreté omniprésente. Les premiers jours furent très durs psychologiquement, je me suis posé pleins de question comme si j'avais bien fait de partir, si j'allais m'habituer à ce pays ??

YFU France:

Le système scolaire équatorien est-il différent du nôtre ?

Wilhem:

Oui et non. Non car: les horaires équatoriennes sont mieux adaptées à un lycéen. Dans mon lycéen, on commençait à 7h10 et on finissait à 13h45 ce qui me permettait de faire du sport avec ma sœur d’accueil. Il n'y avait pas de cafétéria comme en France, c’était juste une sorte de petite épicerie. On avait aussi un uniforme que je n'aimais pas du tout car il n'était pas confortable. Et oui car il y avait beaucoup de travail à fournir (à la maison et au lycée) et donc beaucoup d'examens.

YFU France:

Comment était ta famille d’accueil ?

Wilhem:

Ma famille d'accueil était au top. Mes parents d'accueil avait deux enfants: un fils de 18 ans que je n'ai pas connu car il était en Suisse et une sœur de 21 ans. Ils avaient une très grande famille avec laquelle je m'entendais super bien. D’ailleurs je les contacte encore aujourd'hui.

YFU France:

Quel était ton rythme de vie en Equateur ? As-tu pratiqué des activités en particulier ?

Wilhem:

Il faut savoir que YFU Ecuador propose 4 voyages pendant l'année (il faut évidemment payer un surplus); j'ai pu donc voyager assez régulièrement: Amazonie, les Andes, les Galápagos, j'ai même pu partir aux États-Unis avec ma famille d'accueil. J'ai fait du crossfit avec ma sœur d'accueil presque tout mon séjour; j'ai pu connaitre de nouvelle personne et de partager un peu plus avec elle.

YFU France:

Peux-tu nous raconter la meilleure et la pire chose qui te soit arrivée lors de ton séjour ?

Wilhem:

La meilleure chose fut de découvrir les Galápagos avec les autres étudiants d'échange d'YFU. Mon anniversaire fut aussi un très bon moment: on a fait un grand repas avec la famille. Le pire chose a été le sentiment d'être de temps en temps incompris par mes amis et ma famille d'accueil quand je me sentais seul.

YFU France:

As-tu une anecdote amusante à nous faire partager ?

Wilhem:

J'ai énormément ris avec ma mère d'accueil pendant tout le séjour, surtout quand elle a eu la gentillesse de vouloir m'emmener à une soirée, sauf qu'on s'est perdu dans Quito et en rentrant on a eu un fou rire...

YFU France:

Selon toi, quelles sont les qualités que l’Equateur t’a permis de développer ?

Wilhem:

Ça m'a apporté de la maturité parce que j'ai du me débrouiller tout seul. J'ai aussi vaincu ma timidité en arrivant dans cette endroit où je ne connaissais absolument personne. Je pense aussi que j'ai aussi améliorer ma capacité à m'adapter et avoir pris conscience de la misère du monde.

YFU France:

Quels conseils donnerais-tu aux lycéens qui hésitent à partir une année à l'étranger?

Wilhem:

C'est une énorme opportunité que tu as, alors ne la loupes pas!!!! L’Équateur est un magnifique pays avec une culture incroyable et un peuple gentil comme tout. Fonce!!!