Foire aux questions
Informations pratiques

Est-ce que l’étudiant peut réintégrer sans problème son établissement à son retour et si oui dans quelle classe ?
Quelle que soit la durée de ton séjour, si tu pars pendant l’année scolaire, tu dois en parler au préalable à ton chef d’établissement. En effet, pour une année ou un semestre à l’étranger, tu dois obtenir ta réinscription dans le même établissement à ton retour. Cette période passée dans un autre pays, est considérée comme une année « entre parenthèses » car elle n’est pas reconnue par le système éducatif français.
L’étudiant est-il couvert par une assurance pendant son séjour ?
Pour les destinations non-européennes, le tarif inclut une assurance couvrant les frais médicaux (en cas de maladie, hospitalisation et accident), la responsabilité civile et une assistance rapatriement médical. Le participant est tenu d’avancer les frais médicaux et de se faire rembourser, sauf accord de l’assurance pour un paiement direct.Pour les destinations européennes, les participants bénéficient des accords européens d’assurance maladie. Ils doivent demander une carte européenne d’assurance maladie. La responsabilité civile n’étant pas incluse, ils doivent en souscrire une auprès de leur assurance en France qui les couvrira pendant leur année en Europe.
Quelles sont les modalités de paiement ?
Le règlement s’effectue en 4 versements et la totalité du séjour doit être payée avant le départ. Des modalités plus souples peuvent être négociées au cas par cas.
L’étudiant est-il couvert par une assurance pendant son séjour ?
Pour les destinations non-européennes, le tarif inclut une assurance couvrant les frais médicaux (en cas de maladie, hospitalisation et accident), la responsabilité civile et une assistance rapatriement médical. Le participant est tenu d’avancer les frais médicaux et de se faire rembourser, sauf accord de l’assurance pour un paiement direct.Pour les destinations européennes, les participants bénéficient des accords européens d’assurance maladie. Ils doivent demander une carte européenne d’assurance maladie. La responsabilité civile n’étant pas incluse, ils doivent en souscrire une auprès de leur assurance en France qui les couvrira pendant leur année en Europe.

De quelles manières est-il possible de financer son année à l’étranger ?

Le fond de bourse YFU
YFU se soucie de rendre ses programmes accessibles au plus grand nombre. C'est la raison pour laquelle nous accordons des bourses partielles pour les destinations européennes. Leur montant varie selon le nombre de demandes et selon les situations personnelles. Veuillez nous contacter pour connaître la marche à suivre afin de bénéficier d’une bourse.
Autres pistes de financement
Il est possible d’obtenir des aides auprès : de comités d’entreprise, des régions ou départements, des mairies ou communautés de communes, des banques…

Pourquoi choisir YFU plutôt qu’un autre organisme ?
Pour son suivi. Tout au long de son séjour l’étudiant est suivi par un bénévole YFU du pays d’accueil que l’on appelle sa personne relais. Elle a l’obligation de le contacter au moins une fois par mois pour faire le point sur son séjour, et l’étudiant a toujours ses coordonnées avec lui en cas de besoin.
Est-ce que l’association nous accompagne dans les formalités administratives, liées au visa ?
Tous les jeunes participants au programme YFU doivent être munis d’un passeport en cours de validité (au moins 6 mois après la date de fin de programme). Pour les destinations qui nécessitent un visa, YFU réunit tous les documents nécessaires à son obtention et vous guide dans le dépôt de votre demande auprès des ambassades ou consulats.

Combien d’argent de poche faut-il prévoir mensuellement ?

Prévoyez un montant par mois. YFU conseille de donner entre 150 et 250 euros par mois, mais bien sûr cela varie en fonction du pays d’accueil et du train de vie. Il faut prévoir que le jeune devra payer ses habits, ses sorties, le coiffeur, ses livres scolaires etc.
Nous vous conseillons fortement de vous rendre à votre banque pour demander une carte bleue internationale, type visa. Il sera alors possible de réapprovisionner son compte chaque mois et fixer un montant de découvert autorisé par votre banquier. Il faut également se renseigner sur les frais de retrait et de paiement une fois dans le pays. Avant le départ, attention à bien mettre les choses au point sur les limites d'utilisation.
A noter : Les jeunes ne peuvent pas avoir d’activités salariées dans le pays d'accueil (ils ont un visa d'étudiant), mais ils peuvent parfois effectuer des petits jobs (baby-sitting, tondre les pelouses, laver les voitures, etc.).

Est-il possible de choisir une destination précise (Ville, Etat, Région) ?

Il n’est pas possible de choisir une ville, un Etat ou une région précise, car ce sont les familles qui accueillent bénévolement qui choisissent le jeune et non pas l’inverse. De ce fait, le placement en famille peut être n’importe où dans le pays d’accueil.

Est-ce qu’un accompagnement est prévu le jour du départ ?

YFU organise le transport de l’aéroport parisien jusqu’à la famille d’accueil.

Tous les départs sont individuels et sans accompagnements sauf pour les programmes lycée USA et les séjours courts en Océanie. Dans ce cas, il s’agit d’un départ groupé, encadré par un chaperon qui accompagne les jeunes jusqu’au pays d’accueil.
A l’arrivée, des bénévoles YFU assurent les transferts en cas de connexion aéroport-gare ou de changement d’aéroport dans le pays d’accueil.

Faut-il un niveau de langue minimum pour partir ?

YFU propose des séjours en immersion, et non pas des séjours linguistiques. Le jeune doit donc avoir un niveau de langue minimum pour pouvoir s’intégrer plus facilement dans le pays d’accueil.
Pour toutes les destinations anglophones, il faut passer un test d’anglais avec un niveau minimum exigé.
Pour certaines autres destinations, le passage de ce test est aussi obligatoire mais avec un niveau minimum moindre car la motivation de l’étudiant doit être d’apprendre la langue du pays où il ira.

Que comprennent les tarifs annoncés ?


Les tarifs comprennent :
  • Le transport aller-retour de Paris à l'arrivée dans votre famille d'accueil (aux dates fixées).
  • Le séjour (gîte et couvert) dans une famille d'accueil.
  • L'inscription à l'établissement publique (secondaire ou supérieur) et les frais de scolarité.
  • Une assurance (sauf pour les départs dans l'Union Européenne) couvrant : les frais médicaux (en cas de maladie, hospitalisation et accident) et la responsabilité civile (ne couvre pas les maladies préexistantes).
  • Les tests d’anglais ELTIS ou CELT le cas échéant.
  • Un séminaire de préparation obligatoire avant le départ et une documentation pour vous permettre de vous préparer au mieux à votre séjour à l'étranger.
  • L'encadrement par YFU dans le pays d'accueil : un bénévole « personne relais » et un contact 24h/24 en cas de besoin.
  • Deux à trois rencontres avec les autres jeunes et les autres familles de la région organisées pendant le séjour dans le pays d'accueil.
  • Un séminaire à la fin de l'année scolaire pour tous les jeunes européens ayant participé à un programme 15-18 ans en Europe (YES, Young European Seminar).
  • Un séminaire au retour en France qui vous offrira des possibilités de poursuivre votre expérience au-delà de la durée de votre séjour à l’étranger.
Les tarifs ne comprennent pas :
  • Les frais d'obtention de visa et de passeport.
  • Les manuels et fournitures scolaires.
  • L'argent de poche et les dépenses personnelles.
  • L'excédent de bagages.
  • Les frais d'uniforme scolaire, si nécessaire.
  • Les voyages personnels et activités en option.
  • Les autres frais scolaires hors inscription (location de casier, accès à internet à l’école, etc…).
  • L’inscription en établissements privés.

Partager