Round large 10291250 740295346022202 5264461513998143738 n
Anouk

Anouk aux Pays-Bas

Une année scolaire aux Pays-Bas

Anouk est partie en 2015-16 avec YFU
YFU France:

Bonjour Anouk, il y a un an tu partais pour les Pays-Bas, te rappelles-tu de ton état d'esprit à quelques jour du départ?

Anouk:

Honnêtement j'étais un peu stressée, je me demandais si c'était la bonne décision de partir vers l'inconnu comme ça (j'ai d'ailleurs appris depuis que c'est en partant vers l'inconnu que les choses les plus merveilleuses arrivent!). J’étais en fait partagée par plusieurs sentiments contraires, et je pense que la majorité des étudiants d'échange vous diront la même chose: "peur" de l'inconnu, de laisser tous nos repères derrière soi; et le bonheur de partir à l'aventure!

Mon vélo néerlandais!
YFU France:

Quelles ont été tes premières impressions en arrivant là-bas?

Anouk:

D'être toute petite! Oui parce que parmi tous les clichés sur les néerlandais, celui-ci est bien vrai: ils sont tous très grands!
Plus sérieusement, je me suis tout de suite sentie accueillie! La première semaine de mon échange c'était "Euifeest", une semaine de fête dans mon village, et l'ambiance partout dans les rues était extraordinaire!
Donc mes premières impressions étaient vraiment bonnes: un très bon contact dès le début avec ma famille d'accueil et les néerlandais en général, que demander de mieux?

YFU France:

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris entre la culture française et la culture néerlandaise?

Anouk:

L'honnêteté néerlandaise! Je pense que tout le monde vous le dira, les néerlandais sont d'une honnêteté impressionnante, dans toutes sortes de contextes! En fait les néerlandais ne veulent pas qu'un "conflit" ne dure, du coup s'ils ont un problème avec quelqu'un, ils le disent et règlent le problème en question; j'ai beaucoup aimé cette manière de fonctionner! D'un autre côté, je n'ai jamais eu autant de compliments qu'en un an aux Pays-Bas!
Aussi, les néerlandais font une fête de tout ce qu'il se passe dans leur vie!

YFU France:

Comment était ta relation avec ta famille d'accueil?

Anouk:

Excellente! J'avais 3 sœurs d'accueil, de 18, 23 et 27 ans et on s'est tout de suite très bien entendu, comme avec mes parents d'accueil. Ce que j'ai apprécié c'est d'avoir été un vrai membre de la famille dès le début, je n'aurais franchement pas pu rêver mieux!

YFU France:

Et le lycée au Pays-Bas, c'est comment?

Anouk:

Super bien! (Par contre on parle ou pas des 30 km de vélo par jour pour y aller, à travers pluie, vent, verglas...?)
Non sinon vraiment génial, les profs sont à la disposition des élèves et la relation prof/élève est bien moins formelle qu'en France: on peut très facilement rigoler avec eux!
L'impression que j'en garde est d'avoir été très entourée et soutenue tout au long de l'année par les élèves, les profs et même l'administration!

YFU France:

Quel est ton pire et ton meilleur souvenir?

Anouk:

C'est toujours très dur de donner une réponse à ces questions je trouve; et mon échange était tellement bien que les mauvais souvenirs ne courent pas les rues, mais mon "pire souvenir" pourrait être celui-là:
C'était un matin de février je crois, et on devait, avec mon amie mexicaine, se rendre au lycée en vélo, comme d'habitude. Sauf que c'était pas vraiment un matin comme les autres. Parce que oui, la nuit noire, des trombes d'eau et un vent force 7 ce n'est pas vraiment idéal pour faire 15 km de vélo, on faisait carrément du sur place! Grâce à la motivation d'Ana on est quand même arrivées à bon port, mais trempées jusqu'aux os malgré nos combinaisons de pluie (oui ils ont ça les néerlandais!), et épuisées.

Mon meilleur souvenir est, je pense, ma première soirée aux Pays-Bas. On était en train de regarder un film avec ma sœur d'accueil, quand le courant a été coupé dans tout le village, mais aussi tous les autres dans un rayon de 20km je dirais. Du coup on est allées dans un petit parc pas loin de notre maison pour admirer les étoiles, je n'en avais encore jamais vu autant de ma vie, même en pleine montagne!

YFU France:

Pourquoi recommanderais-tu de partir aux Pays-Bas plutôt qu'un autre pays?

Anouk:

Parce que les gens là-bas sont incroyables: très accueillants, amicaux, honnêtes; parce qu'on a beaucoup à apprendre du système néerlandais, par rapport à l'éducation notamment, parce qu'aux Pays-Bas les jeunes sont vraiment très libres et que ça fait du bien; et parce que c'est un choix que, selon moi, on peut difficilement regretter!

YFU France:

Qu'est-ce que l'expérience d'étudiante d'échange t'a apporté?

Anouk:

Beaucoup de choses qu'on entend très souvent de returnees, tout simplement parce qu'elles sont vraies, par exemple: maturité, autonomie, ouverture sur le monde (avoir des amis à l'autre bout du monde,ça aide pour s'ouvrir!); mais aussi une certaine humilité face aux différences culturelles.

YFU France:

Tu as terminé ton année à Berlin pour le Youth European Seminar (YES), quel souvenir en gardes-tu?

Anouk:

Un très bon souvenir! Tout le monde avait un tas d'histoires/d'anecdotes à raconter c'était génial! En plus j'ai trouvé que c'était une très bonne transition entre mon année d'échange et mon retour en France!

YFU France:

Comment se passe ton retour en France? Appréhendes-tu le retour au lycée?

Anouk:

Plutôt bien, même si ma vie néerlandaise me manque bien sûr. Je vais décrire mes sentiments avec cette citation tellement vraie: "You'll never be completely at home again, because part of your heart will always be elsewhere. That is the price you pay for the richness of knowing and loving people at more than one place."
J'appréhende un peu oui, sachant que tous mes amis sont dans l'enseignement supérieur maintenant, mais je me dis que tout va bien se passer de toute façon!

YFU France:

Quels conseils donnerais-tu aux futurs partants? Quelles qualités sont importantes pour réussir son année?

Anouk:

Le conseil que je donnerais serai celui-là: si vous avez la possibilité de participer à un échange de 3 mois, 6 mois ou un an, ne la laissez pas passer! C'est une des meilleures choses qu'il pourrait vous arriver dans votre vie!
Il y a une qualité essentielle qu'il faut avoir pour partir en échange: la capacité d'adaptation. Le reste, on l'apprend sur place.

YFU France:

Une anecdote pour conclure?

Anouk:

Quand le premier jour, au lycée, on ne dit à personne qu'on est une étudiante d'échange, ça donne quelque chose comme ça: la prof principale te demande d'ouvrir la fenêtre, tu ne comprends pas, elle répète, et tu finis par dire que tu ne comprends pas un mot de ce qu'elle raconte depuis le début, parce que tu es française. Un conseil: manifestez-vous avant une de ces situations un peu gênantes.